1.1    Enseignement

La première école officielle dont il est fait mention se tenait dans les locaux, aujourd'hui en ruines, en bas de la ruelle du prince, au bas des ries. Elle était mixte et a compté, en 1840, jusqu'à 200 élèves, En 1831, C. Lecomte y était instituteur.

En 1834, il démissionne et est remplacé par Maximilien Chevalier-qui a fait bâtir la maison occupée actuellement par Roland Lefebvre (long-pont n° 33).

Parallèlement à cette école officielle, existait "l'école du clerc", tenue par Raphaël Vos (dans la famille vos, on était clerc et instituteur de père en fils). Cette école s'est maintenue jusqu'en 1870.

En 1854, on crée une école de filles, mais, il n'y a pas de local communal. La classe se tient dans un local privé qui change avec le titulaire :

En 1854, les sœurs Wallerant (chez damasse) enseignent-chez elles (maison actuelle ,d'e. Deroux,  Rue haute 78);

En 1860, Mst. clément est nommée et tient classe dans sa maison (actuellement G.Blondiau, place 82).

En 1864, Mst. Clément démissionne et est remplacée par Adolphine Flament, dite Mlle Page qui tient classe dans le local actuellement « café de  ma campagne »

A l'école des garçons, M. Lhoir succède à monsieur chevalier. En 1867 l'administration communale décide la création des locaux actuels qui ont été inaugurés en 1870. Les travaux ont été adjugés pour la somme de 26.033 Francs Belges. 

Suite à la loi de 1879, une école libre catholique est créée par l'abbé Isidore Roger, curé, en 1880, elle était tenue par les sœurs de St. Vincent de Paul de Gyseghem. C'était une école mixte comprenant une classe gardienne et une classe primaire. 

1932 - Ecole des garçons

En 1889, la classe primaire cesse d'être mixte et les garçons retournent à l'école communale.

En 1898, l'école libre des filles disparait, la religieuse ayant été nommée à l'école communale.En 1889 également, Mr Lhoir démissionne et est remplacé par Mr V. Delatte.

En 1909,  sœur Marie démissionne et est remplacée par Soeur Marie de Loyola, qui démissionne en 1949 et est remplacée par mademoiselle Hélène ergot, devenue par son mariage madame Albert Permanne.

A l'école des garçons, Mr. Delatte démissionne en 1931 et est remplacé par Mr  Ch. Foucart,  Mr, Blairvacq.

Les locaux communaux furent achevés en 1897 par la création du préau couvert, des lieux d'aisance, l'approfondissement du puits, la pompe à godets et le renouvellement du matériel scolaire. Une nouvelle restauration s'est faite en 1956 ; renouvellement de la toiture en éternit, des W.C. et placement de la conduite d'eau.

La classe gardienne libre continua paisiblement son existence avec sœur Benoîte, sœur Jeanne, puis, au départ des religieuses en 1949, avec mademoiselle Julie Ars, puis mademoiselle Madeleine Plomb, devenue madame Mercier, et qui est toujours en fonction. en 1957, l'école a été intégrée dans le cercle, et un nouveau local  scolaire, avec W.C. incorporés dans le mur donnant dans la cour, a été construit en prolongement du bloc ancien. (archives des écoles).

A ce jour, il n'y a plus d'écoles à Montignies-lez-lens ...... Bien dommage