Château de la marquette

Edifié à l'entrée du village et accompagné d'un jardin en terrasses emmuré et étalé sur le coteau, le château de la Marquette, également appe

lé château Cogels, est une belle gentilhommière de style Louis XVI tardif. De proportions harmonieuses, il a été construit dans le dernier quart du 18e siècle et deux dépendances en retour d'équerre complètent le corps principal bâti en retrait.

Le style classique évolue progressivement dans le 1er tiers du 19e siècle et s'illustre ici comme ailleurs par des habitations dont la façade, striée de bandeaux, présente des baies quadrangulaires. L'habitation établie en retrait au n° 10 rue de la place et datée de 1809 par ancres en façade en témoigne au centre du village.

Le domaine sur lequel il était construit était jadis un terrain boisé du chateau-fort (voir Histoire).Il doit sans doute son origine à un français apparenté à la comtesse de Maele de Masnuy Saint Pierre, parent de la marquise du Peyrou. 

Sa construction daterait des environs de 1760. On le suppose du fait qu'il est un genre de petite 'Folie Française', en l'honneur de cette époque. Le plus ancien propriétaire connu est Mgr. Léopold Eugène De Biseau de Bougnies, famille de la noblesse de robe montoise qui a entre autres eu plusieurs échevins au 18e siècle . Sa nièce, la marquise du Peyrou, l'hérita à sa mort. 

Au décès de la marquise, en 1917, Charles Delabaye l'acheta et le revendit à la compagnie immobilère Belge en 1921.  Suzanne Malherbe, mère de monsieur Jo Preud'homme, l'acheta en 1923. 

L'architecte qui en a conçu les plans serait un montois.

Du mobilier du château, il ne reste plus que 2 statues grandeur naturelle qui seraient l'œuvre d'un autre montois, Leriche, qui travaillait a la manufacture de sèvres, la chapelle de mgr de biseaux a été désaffectée. Dans le parc se trouve un pilori acheté à l'abbaye de Cambron par mme Malherbe.

De nos jours, il est la propriété de la famille Cogels.